Le lipofilling ou augmentation mammaire par la méthode d’injection de graisse a été introduit dans les années 2000 avec beaucoup d’espoir pour les femmes dont la poitrine manque de rondeur. Après 20 ans de perfectionnement, cette méthode représente l’alternative parfaite à l’implant mammaire pour gagner quelques bonnets de façon naturelle et sans risque de rejet ou de cancer.

Le lipofilling : qu’est-ce que c’est ?

Le lipofilling est une nouvelle technique d’augmentation mammaire qui consiste à injecter de la graisse dans les seins dans le but de leur faire gagner du volume. Cette graisse est prélevée sur le corps de la patiente (dans les zones où il y en a assez à prélever) et peut être réinjectée au niveau de la poitrine, des fesses ou encore du visage.

Il s’agit d’une méthode pratique et naturelle qui permet aux personnes qui ne désirent pas recourir aux implants mammaires d’augmenter la taille de leurs seins tout en leur sculptant une forme harmonieuse. Elle est d’ailleurs connue comme la méthode miracle pour faire rapidement sa chirurgie esthétique en moins de 2 semaines.

Une méthode 100 % naturelle

L’un des plus gros avantages de l’injection de graisse pour une augmentation mammaire est le côté 100 % naturel de la procédure. En réalité, aucun corps étranger n’est administré à la patiente puisque la graisse réinjectée dans les seins provient de son propre corps.

C’est un soulagement moral pour les personnes qui ne souhaitent pas recevoir de corps étranger comme des implants dans leur corps. Et pourtant, son efficacité est efficace pour gagner rapidement un tour de poitrine. L’augmentation est totalement naturelle et se ressent à la vue comme au toucher.

Pas de risque de rejet

L’un des grands défauts des implants mammaires est la possibilité d’assister à un rejet des implants par l’organisme de la patiente. Cependant, ce risque n’existe pas dans le cas d’une injection de graisse. Il s’agit en réalité d’une véritable greffe de graisse.

Les cellules prélevées appartiennent au corps qui les reçoivent et conservent donc la mémoire de l’ancien donneur. L’adaptation est alors immédiate et sans risque de rejet. Retenons qu’il s’agit d’une méthode validée par la Haute Autorité de santé.

Pas de cicatrice

Comme son nom l’indique, l’injection de graisse consiste à réaliser une injection et ne requiert pas de grandes incisions et donc pas l’utilisation de bistouri. Les prélèvements et les injections se font par de microincisions.

Ces microincisions sont trop petites pour laisser des cicatrices visibles, mais assez larges pour laisser passer des canules. Notons également que la présence de cellules souches parmi les cellules graisseuses prélevées joue un rôle important dans la cicatrisation des microincisions réalisées.

Moins de douleurs

Les suites de l’injection graisseuse sont simples et peu douloureuses. Les douleurs de l’œdème, les ecchymoses ainsi que les douleurs postopératoires sont beaucoup moins importantes que dans le cas d’une pose d’implants mammaires.

Il est même possible de combiner une injection de graisse dans les seins avec l’allaitement d’un nouveau-né. De même, cette méthode d’augmentation mammaire n’empêche pas les radiologues de déceler une éventuelle tumeur dans les seins.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *