Le CBD est une molécule isolée produite des tiges et graines de chanvre. Contrairement au THC, il n’est pas un psychotrope. De ce fait, la légalisation à son encontre est moins stricte. Mais peut-on explicitement affirmer que le CBD est légal ? Que dit la loi française à propos du CBD ? Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Les conditions de commercialisation du CBD en France

Les conditions de commercialisation du CBD en FrancePremièrement, pour commercialiser le CBD en France, il doit être sous forme liquide. Deuxièmement, il ne doit pas contenir un taux de THC de plus de 0,2 %. Ainsi, le marché du CBD en France peut être classé en deux catégories : les CBD légaux et les CBD illégaux.

Les CBD légaux

Si les autres pays ont laissé une certaine marge aux vendeurs de CBD et de ses nombreux dérivés, la législation française quant à elle surveille attentivement sa diffusion. En effet, et comme nous venons de le souligner, seuls les CBD liquides sont admis sur le marché français. Il s’agit notamment de l’huile CBD, des e-liquide ainsi que quelques-uns de leurs dérivés. Ces produits, vous pouvez en trouver sur https://supergreender.com.

Les CBD illégaux

À propos des substances obtenues grâce à la transformation du cannabis, contenant du THC et autres interdits, nous avons : les CBD Full spectrum et les fleurs de CBD. Nous avons également tous les produits fabriqués à base de full spectrum, que ce soit en huile CBD ou en e-liquide.

L’illégalité du CBD ne tient qu’à la présence d’une seule molécule, le THC. C’est bien pour cette raison que certaines personnes estiment qu’on ne peut pas affirmer que le CBD est légal en France ; les lois rendent sa commercialisation presque impossible. Pour elles, obtenir un produit à base de chanvre extrait avec une méthode qui ne permet pas la présence d’un des premiers éléments assimilables au cannabis, c’est une certaine façon de dénaturer ce dernier, ou du moins compromettre considérablement ses capacités à soigner. Cette légalité selon ces dernières relèverait donc d’un flou juridique.

Le CBD : cadre juridique européen

Le CBD : cadre juridique européenEn 2019, la loi sur l’interdiction du CBD en France a été jugée illégale par la justice de l’Union européenne. En effet, les données scientifiques recueillies jusqu’à maintenant ont montré que le CBD ne représente pas un stupéfiant. Ce dernier n’ayant pas d’effet psychotrope et ne représentant aucun danger pour l’homme, son interdiction serait donc arbitraire.

Utilisé depuis des millénaires sur le plan thérapeutique, ses vertus apaisantes sur l’organisme sont reconnues même par certains médecins qui le recommandent dans le traitement de certaines maladies. Il serait aussi intéressant de rappeler que le CBD est classé par la Commission européenne comme un nouveau type d’aliment. Par conséquent, tant qu’aucune donnée contradictoire ne viendra remettre en question les effets du CBD sur la santé, sa commercialisation restera d’actualité.

Peut-on voyager avec du CBD ?

Si le pays d’accueil n’a pas une loi interdisant le CBD sur son territoire, rien ne vous empêche de voyager avec votre produit. Cependant, pour plus de sécurité, veuillez demander à votre docteur de vous délivrer votre certificat Schengen afin d’éviter tous problèmes éventuels.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *