L’hypertension artérielle se réfère à une hyperpression du sang sur la paroi des artères, conduisant à sa rigidification et son vieillissement prématuré. En se manifestant petit à petit, l’altération des artères expose les patients à divers risques d’accident cardiovasculaires. Comment cela se passe ?

De quoi s’agit-il ?

L’hypertension artérielle se présente sous une pression élevée du sang sur la paroi des artères, fatiguant le cœur et altérant les artères. L’hypertension artérielle se manifeste, la plupart du temps, à travers des chiffres tensionnels élevés au repos. Toutefois, d’autres formes se dévoilent avec des valeurs moins fortes. Le risque représenté par l’hypertension artérielle peut évoluer ou diminuer dans le temps.

En outre, il existe ce qu’on appelle l’hypertension maligne. Il s’associe à la souffrance des organes vitaux comme le cerveau, le cœur et le rein.

Puis l’hypertension artérielle essentielle est celle qui touche la majorité d’entre nous. Elle ne provient d’aucune cause hormonale spécifique.

L’hypertension artérielle labile, quant à elle, se manifeste chez les personnes qui font l’objet d’une grande variation de la tension.

Les symptômes de l’hypertension sont notamment le trouble visuel, les bourdonnements d’oreilles, les douleurs au niveau du thorax, les palpitations, le saignement du nez, l’essoufflement à l’effort …

Les facteurs conduisant à l’hypertension artérielle

Les facteurs exacts de l’hypertension artérielle ne sont pas identifiés. Les facteurs modifiables sont essentiellement liés à l’environnement et au mode de vie au quotidien de l’individu. Nous pouvons citer, entre autres, l’excès de sel, l’excès de cholestérol, le tabagisme, l’alimentation déséquilibrée, le surpoids, l’obésité, et autres.

Les facteurs non-modifiables sont notamment l’âge, l’hérédité, ainsi que les différentes maladies et traitements médicamenteux.

Les conséquences de l’hypertension artérielle

Les artères peuvent, dans un premier temps, supporter l’augmentation chronique de la pression artérielle. Toutefois, si la pression n’est pas équilibrée avec l’épaisseur des petites artères, ces derniers vont se déchirer et peuvent causer des hémorragies. Si des mesures ne sont pas prises dès les premiers symptômes, la situation va se détériorer. Une mauvaise perfusion de tous les différents organes du corps aura lieu notamment le cœur, le cerveau, les reins, et autres.

Si l’hypertension est ignorée, d’autres symptômes vont se manifester lorsqu’on est appelé à solliciter ces organes. On peut notamment ressentir des douleurs dans la poitrine. Il s’agit notamment d’un infarctus du myocarde. Des complications peuvent même survenir comme l’insuffisance rénale.

Ainsi, si l’hypertension artérielle n’est pas traitée, elle peut être fatale. Les décès peuvent notamment être causés par les AVC ou bien la dissection. Les AVC sont causés par la déchirure des petites artères qui n’arrivent plus à résister face à la poussée de tension. La dissection, se caractérisant par la rupture de la paroi des artères comme l’aorte, est également causée par des pressions chroniques.

Lorsque l’hypertension artérielle se joint au diabète, les conséquences sont dangereuses. Les personnes concernées peuvent, en l’occurrence, faire face à :

  • L’infarctus : Lorsque l’artère coronaire est bouchée, le cœur n’arrive plus à fonctionner, conduisant à un infarctus du myocarde ou bien une crise cardiaque.
  • L’AVC ou l’Accident vasculaire cérébral : le bouchage d’une artère dans le cerveau par une plaque d’athérome mène à une hémorragie des hématomes et même une altération de l’artère ou bien l’anévrisme.
  • L’angine de poitrine : La dégradation des coronaires empêche l’arrivée de l’oxygène au cœur, entrainant des douleurs à l’effort et même au repos
  • L’insuffisance cardiaque : Il est difficile pour le cœur de s’oxygéner, conduisant à une fatigue et des essoufflements
  • Altération de la vision : Des problèmes au niveau des vaisseaux des yeux peuvent provoquer la cécité
  • Les problèmes rénaux : Il s’agit d’une détérioration des petits vaisseaux des reins au premier stade, localisés au niveau du filtre rénal. Cela peut mener à une maladie rénale chronique.
  • Lé démence : l’altération chronique des artérioles du cerveau peut conduire à des défaillances au niveau de la substance blanche et entraîner une démence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *